Marcel Trudel

« La pauvreté me touche. Il y a de nombreuses familles qui ne mangent pas trois fois par jour. On voit des enfants sauter sur les boîtes, ils en ont besoin. Et c’est important de penser aux autres notamment pendant le temps des fêtes », confie avec humilité Marcel Trudel.

La piqûre du bénévolat l’a touché en 1963 alors qu’il était gérant du rayon des fruits et légumes chez Steinberg. L’épicerie étant fermée le dimanche, Marcel Trudel faisait le tour du magasin. « Toutes les denrées périssables, qui étaient pour se perdre, étaient envoyées à la Saint-Vincent-de-Paul ».

- Responsable de la vente de billets durant 9 ans pour la Fondation Tanguay;
- Président du comité des bénévoles, IRPDQ, Centre François-Charron;
- Responsable des arbres de Noël et livraison de paniers.